金沙老平台是哪一-官方网站[welcome]

Accueil   Contre mes sites : citations 6/12/05 1 , 2 , 3 en appel 26/6/06  1 , 2 , 3, 4                        Les autres procédures

Pièces jointes aux conclusions     Verdict   Presse   Bref résumé    Arrêt (jugement en appel)    Mémoire cassation

Conclusions pour le 26 juin 2006 contre l'attaque de mes publications par le Procureur de Grenoble (magistrat Luc FONTAINE)
Pages 1 , 2 , 3 , 4 , 5 , 6 , 7 , 8 , 9 , 10 , 11 , 12 , 13 , 14 , 15 , 16 , 17 , 18 , 19 , 20 , 21 , 22 , 23 , 24    Format WORD Scans

Le nom du juge DOUYSSET paraît aussi sur mon tee-shirt présenté le 1er juillet 2004 en salle d'audience.
Concernant mon intervention en salle d'audience avec mon tee-shirt, Me BOTTA-AUBERTétait présente, à la suggestion d'un confrère :
                  " Attaquez le donc en diffamation ! "
Le témoin a entendu Me BOTTA-AUBERT lui répondre :
                  " Il ne faut pas faire de mousse, ça laisse des traces... " ! ! !

Cette réponse révélatrice de Me BOTTA-AUBERT confirme le niveau d'enterrement de mon affaire.

C'est seulement la publication sur Internet qui va obliger le milieu judiciaire à réagir en rétorsion et seulement en décembre 2005, soit trois ans après mes premières lettres de dénonciation des juges BUFFIN Bernard et BUISSON Jacques.

Sous les ordres directs (pièce 31 ou 61C) du juge DOUYSSET (encore), sans examen des faux, des juges ont rejeté le 24/02/04 le recours en révision initialement déposé à la Cour d'Appel de Grenoble le 12/11/02, pour faute de procédure (RG n° 02/03825) et aggrave ma condamnation pécuniaire de 4000 €. Des pièces prouvaient que le retard de signification était causé par la réponse tardive de l'aide juridictionnelle.

Pierre SARGOS, Président de la chambre sociale de la Cour de cassation écrit dans le Figaro du 6 juin 2006 :

" Monde fermé refusant contrôles et critiques, plus attentif à ses intérêts de corps et de carrières qu'aux préoccupations des justiciables : telle est l'image que l'opinion publique a de l'institution judiciaire. Les désastreux évènements récents … Mais l'hypocrisie pour défendre ses intérêts aime se parer du manteau de la vertu … décisions de juges…influencées par le soucis de ne pas trop heurter un collègue... "

Il est là aussi évident que l'on a utilisé l'administration judiciaire pour entraver la manifestation de la vérité et protéger ma présentation des actions illégales des ripoux dont CWIKOWSKI, GIRAUD et ses autres associés qui alimentaient, avec les données personnelles volées, la franc-maçonnerie.

Il est curieux que c'est très souvent ce même juge qui siège dans les différentes instances de ce "divorce" ainsi que dans les autres procédures me concernant. Je rappelle que la Cour européenne des Droits de l'Homme a déjà sanctionné le fait qu'un juge ne peut connaître de la même affaire.

V- C - Ex-policier Alain DEPIT, en retraite, récupère tout mon historique fiscal

En utilisant ses papiers de la police, M Alain DEPI retraité obtient illégalement aux services fiscaux tout le listing de la famille FORNEY concernant mes revenus et mon patrimoine.
Or, M DEPI a remplacé CWIKOWSKI et sa compagne PANZARELLA Angéla (GANTIN) dans la société IMPAC (pièces 49 2/6 et 49 3/6) après l'arrestation de CWIKOWSKI suite aux malversations découvertes de L'IGPN de Lyon.

V- D - Un Banquier JALLIFIER Thierry qui manipule nos comptes communs au profit exclusif de Mme RAYMOND compagne de GIRAUD

M JALLIFIER, habitant Vizille comme GIRAUD, avait son bureau à la Caisse d'Epargne des Alpes à l'agence d'Echirolles, rue Docteur Calmette, sous celui de mon ex-épouse à la mairie annexe. Mes comptes communs, n'ont plus été communs en 1998. Mes chèques à mon nom ont été versés sur des comptes au nom de mon épouse et c'est illégal. Mes avoirs sont restés bloqués et dispersés à mon insu… C'est du vol par tiers interposés.

Du 19 juin 2006 , conclusions d'appel correctionnel pour le 26 juin 2006 : - 8 / 24 -

Pages 1 , 2 , 3 , 4 , 5 , 6 , 7 , 8 , 9 , 10 , 11 , 12 , 13 , 14 , 15 , 16 , 17 , 18 , 19 , 20 , 21 , 22 , 23 , 24

金沙老平台是哪一