金沙老平台是哪一-官方网站[welcome]

Accueil  Autre presse :             L'express      Objectif Rhône-alpes nov 2002
 " LE VRAI CANARD "  de KARL LASKE - Laurent VALDIGUE - éd. Stock - Nov. 2008  pages 198/199 , 200/201 , 202/203 ; 204/205
Faut-il s'étonner que des affaires impliquant des francs-maçons échappent à la publication par le Canard ?


À partir du moment où il s'installa au canard, la photocopie se mit à fleurir dans chaque numéro. »

Journalistes tous les deux, auteurs de plusieurs livres en commun, Christian Plume et Xavier Pasquini ?décédé en 2000 ?étaient aussi francs-maçons. « Je suis dans les hauts grades de la maçonnerie, confie Christian Plume. Pasquini, lui, était devenu Grand Maître adjoint. Il serait devenu Grand Maître, c'est sûr. Au Canard, Lap était maçon et il s'en occupait. Treno n'était pas d'accord sans être pour autant communiste 2. » Xavier Pasquini fréquentait certains journalistes du Canard, avant de devenir chroniqueur à Charlie Hebdo, et il avait même offert le « rapport de police » à la rédaction, avant de décider de le publier dans un ouvrage. « Pasquini venait souvent déjeuner avec nous, se souvient Alain Grandremy, secrétaire de rédaction du Canard, lui aussi maçon déclaré. Un jour, il a obtenu ce rapport des RG et il m'a prié de le transmettre à Angeli. Il contenait beaucoup d'erreurs, mais le Canard aurait pu en faire un article de page 4. Angeli n'en a pas voulu. Il m'a dit : "Cela ne nous intéresse pas." Plus tard, lorsque le rapport est paru sous forme de livre, j'ai été sur la sellette, et j'ai été obligé de faire un petit rapport que j'ai transmis à Roger Fressoz. On m'a reproché d'être proche de Pasquini'. »

Lorsqu'il récupère le manuscrit, l'éditeur Jean Picollec, bien connu des journalistes du Canard pour avoir travaillé chez Alain Moreau, est impressionné par les mises en garde menaçantes qu'il reçoit, mais il passe outre. « J'ai eu 16 ou 17 procès, raconte-t-il. Les gens du Canard n'ont pas porté plainte, mais ils ont encouragé leurs informateurs à le faire. Ils m'ont accusé d'être stipendié par Valéry Giscard


1•  Xavier Pasquini est décédé lors d'un convent d'une crise cardiaque, alors que le Grand Orient était mis en cause pour avoir servi d'intermédiaire entre le gouvernement et des nationalistes corses.
2•  Entretien avec l'auteur, 31 mai 2008.
3•  Entretien avec l'auteur, 2 août 2007.

d'Estaing. Ce qui les ennuyait, c'était que Jean Montaldo, collaborateur de Minute, apparaisse parmi leurs informateurs. J'étais presque tous les deux jours au tribunal. Mats je n'ai pas eu un seul procès au fond. J'ai su que ce dossier des Renseignements généraux n'existait qu'en trois exemplaires, et qu'un seul était manquant. La fuite venait d'un préfet. Xavier Pasquini avait obtenu ce dossier par une filière maçonnique'. »

La franc-maçonnerie réglait-elle des comptes aux journalistes de sensibilité communiste à travers le livre de Plume et Pasquini ? Possible. En tout cas, les deux journalistes étaient bien placés pour démentir les rumeurs d'une affiliation d'Angeli au Grand Orient.

« Un rapport des Renseignements généraux prétendit que Claude Angeli était membre de la loge maçonnique "Les Amitiés d'Alain" du Grand Orient de France, écrivent-ils.

Marcellin [le ministre de l'Intérieur] donna l'ordre de "chercher" dans cette direction et s'aperçut vite qu'il faisait fausse route. Une note intérieure du GO fit savoir qu'Angeli n'appartenait pas à son obédience et qu'il y avait sans doute confusion de patronyme 2. »

Au Canard, l'engagement maçonnique de tel ou tel journaliste restait discret, sans être totalement secret. « Nous étions trois ou quatre francs-maçons, explique Grandremy. Fressoz craignait que cela soit une source d'intox. Un jour, j'avais modifié un article d'Angeli sur un convent. Il avait écrit "très cher frère" au lieu de "très illustre frère". Angeli avait remarqué ma correction, et m'avait dit : "C'est toi qui as corrigé ça ? T'es franc-maçon, toi !" » Grandremy se souvient aussi des petites manies de Lap. « II disait : "Bonjour, les hommes ! Tant pis si je me trompe." Il disait à chacun :
"Bonjour, mon frère." Et à moi : "Bonjour Alain !" »

1•  Entretien avec l'auteur, 6 mai 2008.
2•  Christian Plume et Xavier Pasquini, Une enquête de police au Canard enchaîné, op. cit.

金沙老平台是哪一